Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

jeudi 9 juin 2016

Vénérable Michel de Parekhi (8e-9e siècles)



Mémoire le 27 mai/9 juin

Saint Michel (Mikael) de Parekhi était originaire du village de Norgiali dans la région de Chavcheti au sud de la Géorgie. Il fut tonsuré moine dans le désert de Midznadzori.

Père Michel se rendit au monastère de Khandzta, et avec la bénédiction de la fraternité, il construisit une petite chapelle et des logements pour les moines à l'entour. Construit dans une grotte sur le flanc d'une falaise, l'établissement de saint Mikael était difficile à atteindre (le nouveau monastère fut appelé "Parekhi" ou "Caverne"). Dieu était content de ses bonnes œuvres, et Il  accorda à saint Michel le don de faire des miracles. Dans une révélation divine, saint Michel fut chargé d'envoyer ses disciples, Sérapion et Jean (Ioane) dans la région de Samtskhe. Là, ils créèrent un beau monastère dans le village de Zarzma.

Après quelque temps, le père Mikael abandonna sa cellule et s'installa au sommet d'un gros rocher. Un jour le Diable le fit trébucher de la roche, mais le Seigneur le protégea et il s'en sortit indemne. Effrayé par l'incident, Michel envoya ses disciples chercher saint Grégoire (Grigol) de Khandzta, et il lui raconta tout ce qui s'était passé. Le bienheureux Grégoire apaisa les craintes de son frère, érigea une croix de chaque côté de la cellule de Michel, et lui dit: "Ces deux croix du Christ te protégeront, et la miséricorde de la Très Sainte Trinité et de la Croix Précieuse seront sur toi."

St. Michel vécut jusques à un âge avancé, et il fut enterré au monastère de Parekhi. Beaucoup de fidèles pèlerins qui rendaient visite à sa tombe furent guéris de leurs infirmités.

Selon Basile de Zarzma, les disciples de Saint Michel écrivirent des récits de ses œuvres, de sa sagesse, et des miracles après son repos en Christ, mais ces travaux n'ont malheureusement pas été conservés. Ce que nous savons de la vie de saint Michel de Parekhi a été préservé dans les écrits hagiographiques des 10e et 11e siècles.


Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006
+


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire