Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

vendredi 28 avril 2017

SAINT MARTYR SOUKIA ET SES SEIZE COMPAGNONS (100-130 CA.)


Fête le 15/28 avril

Les saints martyrs Soukia, André (Andrea), Anastase (Anastasi), Talalée (Talale), Théodoret (Teodorite), Ivkirion, Iordane, Codrat (Kodrate), Lucien (Lukiane), Momnanos, Nerangios, Polyeucte (Polievktos), Jacques (Iakob), Poka, Domentian, Victor (Bictor), et Zossime (Zosime) étaient de nobles seigneurs géorgiens qui servaient le gouvernement albanais (dans le sud-est de la Transcaucasie) [*] au 1er siècle après Jésus-Christ

Ces dix-sept saints hommes arrivèrent à Artashat, la capitale arménienne, sous le règne du roi Artaksar (88-123). Ils accompagnaient la princesse Sateneki, fille du gouverneurt albanais et épouse du roi arménien.

A Artashat ils rencontrèrent le staretz Khrisos, qui avait été ordonné par l'apôtre Thaddée, et ils devinrent ses disciples. Khrisos voyagea avec les dix-sept nobles seigneurs de Mésopotamie et les baptisa dans les eaux de l'Euphrate. Pendant que ce Saint Sacrement était célébré, les princes virent le Christ Lui-même, debout au sommet de la colline. Les chrétiens nouvellement convertis ne pouvait pas abandonner cet endroit, ils érigèrent donc une croix là où ils avaient été baptisés et l'appelèrent la "Croix de l'Annonciation."

Mais bientôt le roi Artaksar envoya des émissaires à Khrisos, demandant que ses disciples soient renvoyés en Arménie. "Laissez-les décider eux-mêmes si oui ou non ils reviendront", répondit le staretz.

Furieux de l'audace du staretz, les messagers païens tirèrent leurs épées et massacrèrent Khrisos et quatre de ses disciples. Mais ils avaient peur de faire du mal à Soukia car c'était un parent de la reine Sateneki.

Les survivants enterrèrent leurs frères et commencèrent à œuvrer dans le désert comme des ascètes. Saint Soukia devint higoumène de la confrérie, et les moines déménagèrent à la montagne de Soukaketi près du village de Bagdevand.

Les anciens nobles menaient une vie ascétique rigoureuse, ne se permettant  de ne manger que des plantes et de ne boire que l'eau de source. Constamment exposés à ciel ouvert, la peau des moines avait une texture d'argile brûlée, et leurs corps se recouvrirent de poils épais pour les protéger des infirmités.

Après un certain temps un nouveau dirigeant, Datianos, monta sur le trône albanais, et il apprit bientôt que ses nobles avaient été baptisés dans la foi chrétienne et vivaient en ermites. Il ordonna à Soukia et aux autres de retourner au palais et promit de les recevoir avec honneur. Il menaça, s'ils refusaient, ces rebelles seraient tués.

Le messager de Datianos, Barlapa, situa l'endroit où était le staretz, qui à cette époque ressemblait davantage à un sauvage qu'à un prince. Il rapporta l'ordre du souverain, mais Soukia résista courageusement.

Indigné par la réponse du saint, Barlapa ordonna que les frères soient liés et jetés dans un feu. À son grand étonnement, les saints martyrs chantèrent des psaumes tandis que les flammes lentement les engloutissaient. Pour les achever, les bourreaux du souverain massacrèrent les princes avec leurs épées, puis dispersèrent les restes calcinés.

Ceci arriva en l'an 123 (100 ou 130, selon d'autres sources).

Le roi impie Artaksar ne permit aux restes des martyrs d'être enterrés, mais Dieu lui-même conserva leurs reliques incorruptibles pendant 230 ans. Puis, au 4ème siècle, un groupe de fidèles chrétiens découvrit les saintes reliques, les déplacèrent vers un sanctuaire, et gravèrent les noms des saints sur le rocher où ils furent enterrés.

Plus tard, le hiéromartyr saint Grégoire, qui illumina l'Arménie († 335), construisit une église et fonda un monastère à l'endroit où saint Soukia et ses compagnons avaient été enterrés, et une source de guérison jaillit du sol où ils se trouvaient.

Ô saint Soukia et tes seize compagnons, priez le Christ à Dieu d'avoir pitié de nos âmes!

Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006
+

Note:
* L'Albanie Transcaucasienne (Rani en Géorgien) du premier siècle, était située dans la zone occupée maintenant par Hereti ( Sud-est de la Géorgie) et le centre de l'Azerbaïdjan. Les peuples de l'Albanie Transcaucasienne, n'ont rien à voir avec les albanais actuels.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire