Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

samedi 15 juillet 2017

Fête de la Tunique de la Très Sainte Génitrice de Dieu


Mémoire le 2/15 juillet


Un musée d'histoire à Zougdidi (Géorgie occidentale) a conservé de nombreux objets sacrés confisqués aux églises et monastères au début de la domination soviétique, de 1923 à 1936. Parmi les objets est la Tunique de la Très Sainte Mère de Dieu, qui a été amenée là du monastère de la Dormition à Khobi (près de Zougdidi).

Il y a plusieurs explications différentes quant à la façon dont la Tunique est venue en Géorgie. Selon un compte rendu, elle a été apportée de Jérusalem au début du 12ème siècle. Selon un autre, elle a été apportée en Géorgie au 8ème siècle, pendant la période de l'iconoclasme à Byzance. Selon la chronique de la vie de Kartli, la Tunique miraculeuse de la Très Sainte Génitrice de Dieu a été conservée dans l'église de Khobi pendant de nombreux siècles.

En 1640, les ambassadeurs de Russie Fedot Eltchine et Pavel Zakharev visitèrent l'ouest de la Géorgie et ils déclarèrent avoir vu la précieuse Tunique. Elle a également été décrite dans les récits de divers voyageurs à travers l'ouest de la Géorgie, y compris par Giuseppe Maria Zampi, le missionnaire italien, par le Patriarche d'Alexandrie (au 17ème siècle) et par plusieurs moines du Mont Athos.

La Tunique de la Vierge Marie a été préservée dans un coffret d'argent sur l'autel à Khobi, sous le sceau à la fois du Catholicos et du Prince Lévan II Dadiani.

Selon la tradition, de nombreux miracles eurent lieu et un grand nombre de personnes furent guéries par la Tunique miraculeuse.

Chaque année le 2 Juillet, la Tunique très précieuse est apportée depuis le Musée de Zougdidi jusques à la cathédrale de l'Icône de la Vierge Marie des Blachernes. Après la Liturgie de fête, les fidèles vénèrent avec joie ce très précieux trésor  de la foi chrétienne.

Les pèlerins de nombreux pays voyagent jusques à Zougdidi pour vénérer la Tunique de la Très Sainte Mère de Dieu.

Ta robe, ô Vierge Mère de Dieu, a été donnée à la nation qui te vénère comme un rempart contre les ennemis visibles et invisibles. C'est pourquoi nous te chantons ces hymnes glorieuses!

Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire