Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

jeudi 13 juillet 2017

Sainte Reine Dinar (10ème siècle)


Mémoire le 30 juin/ 13 Juillet

L'Eglise russe a conservé des chroniques de la vie de la reine Dinar, femme qui accomplit beaucoup de choses au nom de la foi chrétienne. Pendant des années, les chercheurs ont contesté la figure historique discutée en profondeur dans l'Église russe. Beaucoup ont cru que les sources décrivaient la sainte Reine Tamara, mais la période du règne de Tamara ne correspond pas à celle de la figure décrite dans les chroniques. La chronique géorgienne de la Vie de Kartli , cependant, a conservé des informations sur une certain Dinar, reine d'Héréti (sud-est de la Géorgie), qui, avec son fils Ichkhanik, convertit l'Héréti à la foi orthodoxe et délivra son peuple de l'hérésie monophysite au 10e siècle. L'histoire de la reine Dinar ressemble à celle relatée dans les chroniques russes plus exactement que tout autre vie.

Selon l'historien arménien Moïse de Kalankaytouk, les tribus slaves qui effectuaient des incursions dans le Caucase méridional ont souvent voyagé à travers la Transcaucasie, et c'est avec ces tribus que l'histoire de la Reine Dinar fit son chemin vers la Russie.

L'Eglise géorgienne rend honneur à la Sainte Reine Dinar.

À la suite de ses œuvres et réalisations zélées, une grande partie de la Transcaucasie orientale fut sauvée de l'hérésie monophysite qui dominait la région.

Aujourd'hui, sur le mur nord de la salle du trône du Kremlin de Moscou, est suspendue une image de sainte Reine Dinar montée sur un cheval blanc, victorieuse de l'ennemi.

Ô sainte et pieuse Reine Dinar, supplie le Christ Dieu d'avoir pitié de nos âmes!


Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire