Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

dimanche 16 juillet 2017

Vénérable Georges (Giorgi) le Théophore († 1068)





Mémoire le 3/ 16 juillet

Saint Georges (Giorgi) le Théophore et le Reclus œuvra dans la Montagne Noire près d'Antioche à une époque où les églises et les monastères y prospéraient. Les chrétiens orthodoxes de nombreuses régions du monde venaient s'y installer, et en conséquence, des tensions surgissaient souvent entre moines de nationalités différentes. Afin de rester détaché des conflits, le Père Georges trouva refuge dans une crevasse imprenable sur une montagne très élevée. Pour cette raison, il est aussi appelé saint Georges le Reclus.

Néanmoins, les moines de la Montagne Noire étaient bien conscients de la pieuse vie menée par Georges le Reclus. Le vénérable Georges de la Sainte Montagne se rendit à la Montagne Noire à la recherche d'un guide spirituel et, après avoir prié dans chaque monastère, il demanda finalement à saint Georges le Reclus, "homme innocent comme une colombe", de remplir ce rôle.

Georges le Reclus reçut le jeune ascète et  trouva une demeure pour lui dans le monastère. Son disciple resta avec lui pendant trois ans, menant la plus stricte vie ascétique, jusqu'à ce que finalement Georges le Reclus le revête du grand schème et "le fasse s'accomplir dans la vie monastique".

Puis, après l'envoyant un pèlerinage à Jérusalem, il bénit Georges pour qu'il se réinstaller au monastère d'Iviron sur le Mont Athos et continue l'œuvre sainte de saint Euthyme (Ekvtime) du Mont Athos.

Georges retourna à la Sainte Montagne mais, au lieu de traduire des livres comme son père spirituel le lui avait conseillé, il effectua d'autres obédiences pendant sept ans. Quand saint Georges le Reclus entendit cela, il envoya son disciple Théodore (Tevdore) au Mont Athos pour lui faire des reproches et lui rappeler qu'il avait été envoyé là-bas pour traduire des textes théologiques du grec en langue géorgienne. Cette fois Georges de la Sainte Montagne obéit humblement à la volonté de son maître.

Quand il n'était pas avec Georges de la Sainte Montagne, saint Georges le Reclus se borna à la solitude stricte et, comme son fils spirituel, consacra beaucoup de son temps à des activités littéraires. Il se familiarisa étroitement avec les écrivains d'Iviron et d'autres monastères géorgiens, et il encouragea  son fils spirituel à continuer son travail de traduction de la littérature théologique orthodoxe.

Saint Georges le Reclus copia les traductions de La vie de Martha (mère de Siméon du Mont Admirable et La vie de saint Barlaam (du Syro-Caucase) de Davit Mtbevari. Quand Georges entendit qu'aucune copie de ces vies n'existaient sur le Mont Athos, il transcrivit les textes et les envoya aux Athonites.

Saint Georges le Théophore et le Reclus reposa en Christ en 1068, après la mort de son vénérable disciple saint Georges de la Sainte Montagne.

Ô vénérable Père Georges, homme céleste et ange terrestre, nous te prions de diriger nos vies sur le chemin de la paix!


Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire