Biographies des héros spirituels de la terre de Géorgie, moniales, moines, ascètes, martyrs, clercs ou laïcs qui ont fait briller sur elle la Lumière du Christ!

vendredi 21 juillet 2017

Vénérables Pères Jean (Ioane) et Gabriel du Mont Athos (10ème siècle)



Mémoire le 8/ 21 juillet

Saint Jean (Ioane) naquit, fils d'un noble durant le règne du roi David (Davit) Kouropalates.

Par son amour du Christ, il quitta sa famille et le monde pour être tonsuré moine. Après avoir informé la cour royale de sa décision, saint Jean reçut une bénédiction de son père spirituel pour se rendre en Grèce, où il s'installa dans un monastère sur le Mont Olympe.

A cette époque, comme "signe d'amitié", l'empereur byzantin rendit les terres géorgiennes qu'il avait conquises au roi David Kouropalates, mais comme un "signe de dévouement", il exigeque les enfants de la noblesse soient envoyés à titre de caution. Parmi ceux envoyés à Byzance était le fils de saint Jean, Euthyme (Ekvtime). Saint Jean pria l'empereur byzantin de libérer son fils, et quand Euthyme fut finalement libéré, Jean le ramena avec lui au monastère de de saint-Athanase l'Athonte (la Grande Lavra).

A cette époque, le célèbre commandant militaire géorgien Tornike Eristavi vint rendre visite à saint Jean. Tornike fut bientôt tonsuré moine et on lui donna le nouveau nom de Jean (le saint est commémoré comme Jean (Ioane)-Tornike), et il s'installa aussi au monastère de Saint Athanase l'athonite.

Bientôt les fidèles géorgiens commencèrent à affluer vers le monastère de Saint-Athanase, et Jean se retira du monastère vers un endroit plus isolé, où il construisit une cellule et une église en l'honneur de Saint Jean le Théologien. Deux autres églises furent construites plus tard dans cette même région en l'honneur de la Très Sainte Génitrice de Dieu et de saint Jean-Baptiste. De cette manière, le célèbre monastère d'Iviron du mont. Athos fut créé, avec saint Jean comme premier higoumène.

Après le repos en Christ de son fidèle ami et assistant saint Jean-Tornike, il devint difficile pour saint Jean de continuer à œuvrer sur la Sainte Montagne. Lui et plusieurs de ses disciples eurent intention de quitter l'Athos, mais à la fin ils restèrent à l' insistance de l'empereur byzantin.

Jean tomba bientôt malade de la goutte et fut alité pendant plusieurs années. Avant sa mort, il appela son fils, Euthyme, lui confessa ses péchés, et le désigna comme higoumène du monastère d'Iviron. Il dit à son fils que saint Georges (Giorgi) (plus tard " le Constructeur ") devrait lui succéder comme higoumène, puis bénit tous les frères et "s'endormit dans les bras de son fils pour aller dans les rangs des justes".

Saint Euthyme revêtit les saintes reliques de son père charnel et spirituel de précieux habits et plus tard, sur sa tombe, il érigea une église en l'honneur des Archanges.

Saint-Gabriel était un moine du Monastère d'Iviron sur le Mont Athos. L'été, il se retirait des falaises inaccessibles, et en hiver, il revenait au monastère et observait une règle stricte de silence. Vêtue d'une soutane grossière et ne mangeant que des racines et des herbes, saint Gabriel était véritablement un "homme céleste et un ange terrestre."

Un jour, au crépuscule, les moines du monastère virent une colonne de lumière qui brillait avant sur la mer. La vision dura plusieurs jours, et enfin les moines de tous les monastères de la Montagne Sainte se rassemblèrent et descendirent ensemble à la mer.

Ils virent une icône de la Mère de Dieu qui resplendissait et flottait debout à la surface de l'eau. Les pères mirent un bateau à l'eau, dans l'espoir de ramener l'icône avec eux jusques à la rive, mais à chaque fois que leur bateau approchait de l'icône , elle dérivait plus au large.

Enfin, les moines frustrés offrirent des prières et des supplications à Dieu afin de discerner Sa volonté, et la Très Sainte Génitrice de Dieu apparut dans une révélation divine et leur dit que seul le moine Gabriel était digne de rapporter de la mer l'icône à son image. En même temps, elle apparut à Gabriel craignant Dieu et lui dit: "Entre dans la mer et marche sur les vagues avec foi, et j'enverrai mon amour et ma miséricorde sur tous les moines de ce monastère."

Les startsy du Mont Athos situèrent la demeure rocheuse de l'ermite Gabriel non loin du monastère d'Iviron. Ils l'amenèrent avec eux et Gabriel alla sur la mer au son des hymnes et de l'encensement. Gabriel alla sur l'eau et, en marchant sur les flots comme sur la terre ferme, il s'approcha de l'icône. Dans le même temps, l'image sainte vint près de lui. Serrant la sainte icône sur sa poitrine, Gabriel repassa sur les vagues et apporta l'icône en toute sécurité sur le rivage. (L'histoire de l'Icône miraculeuse de la Mère de Dieu d'Iviron est relatée en détail dans les commémorations du 12 Février.) Saint Gabriel reposa paisiblement en Christ sur le Mont Athos.

Par vos actes, vous resplendissez parmi les hommes et vous remplis la terre de joie divine, ô Pères Jean et Gabriel. Intercédez auprès du Christ Dieu pour qu'Il ait pitié de nos âmes!

Version française de Claude Lopez-Ginisty 
d'après Archpriest Zakaria Machitadze 
Lives of the Georgian Saints  
Saint Herman of Alaska Brotherhood
Platina, California, USA/2006
+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire